Laver son jean selvedge Pike Brothers

Publié le : 07/02/2020 10:26:12
Catégories : Actualité Custom Legend



Nous vous avions parlé il y a quelques temps du lavage du jean selvedge LEvi’s Vintage ; aujourd’hui nous allons vous parler du lavage des jeans selvedge Pike Brothers, suite au questionnement de nombreux clients et des erreurs commises.

Qu’est-ce que la toile selvedge

Pour comprendre la méthode de lavage il faut connaître la matière. La toile en jean selvedge est une toile brute, tissée sur des métiers anciens avec des fibres de coton épais. Le tissage est particulier, rigoureux et lent. La bobine qui tisse le fil blanc perpendiculairement aux fils tendus de coton indigo fait méticuleusement des aller-retours et forme à chaque passage le petit liseré blanc que vous avez remarqué sur le bord extérieur de la jambe de votre jean. Pour faire un rapprochement avec les toiles de jean industrielles, il n’y a pas dans ce dernier cas, de bobine qui place le fil blanc, celui-ci est projeté et coupé aux extrémités, à cela sont associées parfois des fibres élasthanne.  

Le jean selvedge est confectionné à partir d’un coton brut épais et qui le plus souvent n’est pas sanforisé. Cela signifie qu’il n’a pas reçu d’apprêt qui permet de limiter le rétrécissement des toiles coton lors du premier lavage, ce qui est le cas des jeans Levi’s Vintage.

Les toiles Pike Brothers ont, elles, reçues cet apprêt à faible dose, ce qui implique que votre jean nécessite malgré tout que vous portiez une attention particulière à son premier lavage.



Comment laver son jean selvedge Pike Brothers

Il faut d’abord savoir que la toile selvedge, recevant un tissage si serré lors de sa fabrication, a une qualité naturelle déperlante et résistante aux taches et à la poussière.

Il n’est donc pas nécessaire de laver un jean Selvedge Pike Brothers aussi souvent qu’un jean industriel pour lequel la toile étant tellement fine et ouverte, que la poussière et autre s’infiltrent dans la fibre plus facilement pour créer une tache.

Oui ! c’est un concept que beaucoup ont du mal à approuver aujourd’hui, grâce aux moyens dont-on dispose pour laver ses vêtements sans se fatiguer… et pourtant.

Si l’on se replonge dans le contexte de l’époque, les machines à laver n’étaient pas aussi populaires que aujourd’hui. Beaucoup lavaient leurs vêtements à la main ou avec des machines à laver de toute première génération qui n’essoraient pas à 1200 tours minutes (donc qui ne cassaient pas les fibres) et qui ne maintenaient pas non plus une température égale tout le temps du lavage. Ajouté à cela, que les vêtements n’étaient pas non plus lavés souvent, du moins, moins fréquemment que de nos jours.



Un lavage adapté pour un jean longue durée

Pour résumer ce que nous venons d’évoquer précédemment, ne lavez pas votre jean trop souvent, Pike Brothers recommande même de ne pas le laver avant de le porter et de repousser au maximum le premier lavage.

Une fois votre jean acheté à votre taille (pas besoin de prendre une taille supplémentaire comme un Levi’s vintage), portez-le aussi souvent que vous le souhaitez en le dépoussiérant et en l’aérant à chaque fois que vous ne le portez plus.

Voici l’heure du premier lavage arrivée. Pas la peine de prendre un anxiolytique, le geste est simple.

Il vous suffit juste de retourner votre jean pour qu’il soit à l’envers quand vous allez le faire tremper dans une eau tiède presque froide avec de la lessive. Il n’est pas non plus nécessaire de trouver une rivière pour le laver. Il n’y a pas de limite de temps au trempage, vous pouvez donc tranquillement déjeuner ou finir le chapitre de votre livre.

Il est temps de sortir le pantalon selvedge de son bain, mais avant, n’hésitez pas à brosser le bas de la jambe pour enlever la poussière un peu plus incrustée surtout si vous faites un revers. Rincez bien votre pantalon et étendez-le sur le fil le plus droit possible de sorte qu’il s’égoutte tout seul sans qu’il ne soit plié.

La fibre qui s’était un peu détendue lorsque vous l’avez porté, va se resserrer un peu pour se redétendre lorsque vous allez de nouveau l’enfiler.

Les lavages suivants pourront se faire soit à la machine (programme laine de préférence et pas plus de 30°, sans essorage qui casse les fibres de votre linge) soit à la main comme lors du premier lavage.

Partager ce contenu

You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire